Longueur de contenu dans WordPress

Chaque page de votre blog WordPress doit contenir un certain nombre de mots afin d’être proprement catégorisée par les moteurs de recherche. Des pages regroupant une liste d’articles (Taxonomy) requièrent généralement moins de mots que des articles vedettes (Cornerstone content). Les Cornerstone Content sont les meilleurs articles ou pages proposés par votre blog, un  un peu comme vos articles vedettes que vous devez mettre en avant, ceux que vous désirez classer dans le top 5 des résultats de recherches. 

Page de classification d’articles250 mots ou plus
Article normal 300 mots ou plus 
Article vedette 900 mots ou plus 

Cette fonctionnalités calcule le nombre de mot dans votre contenu. Dépendamment du nombre de mots, ce contenu sera alors classifier dans la bonne catégorie de pages par les algorithmes. 

L’importance de la longueur du contenu dans le SEO 

Il y a plusieurs raisons qui expliquent l’importance de la longueur de texte: premièrement, les articles contenant très peu de mots seront considérés comme peu intéressants pour les internautes, et de ce fait seront catégorisés dans les contenus faibles (Thin Content) par les moteurs de recherche. De plus, plus votre texte est long, plus il sera facile de le catégoriser par les moteurs de recherche en fonction de sa nature, surtout si celui-ci est bien résumé par les méta-titres, les étiquettes et le mot-clé focus. Finalement, écrire un plus long texte permettra à celui-ci d’être catégorisé sous plusieurs variantes de votre mots-clés focus, qu’on nomme les mots-clés à longue traîne. Ce sont des expressions de recherche très spécifiques ayant un faible volume de recherche, mais qui expriment assez clairement l’intention de l’internaute. Après tout, nous avons tendance à aborder plusieurs thèmes dans un même sujet, ce qui fait que notre article est catégorisé alors sous plusieurs sujets différents par les moteurs de recherche. 

l’importance de la lisibilité

N’en faites pas trop et ne rajoutez pas dans votre texte des mots inutiles juste pour le gonfler. Des articles longs et mal écrits ne seront pas lus en entier, les internautes s’en détourneront très rapidement. Ces articles ne seront donc pas partagés sur les médias sociaux, et les usagers ne reviendront probablement pas sur votre site Web. WordPress recommande au moins 300 mots par poste. Si votre article en comporte moins, il ne sera pas classé par les moteurs de recherche, mais gardez en tête que les articles de blog contenant plus de 1000 mots peuvent également s’avérer difficile à lire, vous aurez alors  besoin de bonnes compétences en rédaction pour y arriver. De gros blocs de texte pourraient très bien effrayer vos lecteurs. En fin de compte, les articles longs et mal écrits ne seront pas bien classés dans Google, simplement à cause de la mauvaise expérience de l’utilisateur. 

Comment rédiger un bon texte 

Il est difficile de rédiger un contenu de bonne qualité, surtout lorsque votre but est d’écrire de longs articles afin de faire croître votre référencement organique. Si vous êtes un rédacteur expérimenté, vous pouvez écrire de très longs articles de plus de 1000 mots. Si vous savez que vous n’êtes pas le meilleur auteur, nous vous conseillons de viser environ les 700-800 mots. Dans tous les cas : assurez-vous que la structure et la lisibilité soient impeccables. Si votre score de longueur de contenu est une puce orange ou rouge, vous devez ajouter du texte. Rédigez des articles plus originaux et de qualité, mais demeurez toujours dans votre thématique. Analysez votre mot-clé focus sous toutes ces définitions et tournez vos idées autour de cela. 

Ce que vous devez retenir, si vous voulez allonger votre texte, est que tout ce que vous ajoutez doit être pertinent pour votre lecteur. Pensez aux questions que celui-ci pourrait se poser sur le sujet que vous couvrez. Pouvez-vous répondre à ces questions ? Pouvez-vous créer des liens vers d’autres blogs pertinents ? Y a-t-il des aspects du sujet que vous pouvez développer sans perdre de vue le thème principale ? Prenez le temps de réfléchir au sujet et à ce que vous pouvez dire à vos lecteurs, cela pourrait en valoir la peine. Rappelez-vous qu’il faut structurer votre texte pour qu’il reste facile à lire !

Utilisation des sous-titres 

Une façon de structurer votre texte est d’utiliser des sous-titres. Les titres à l’intérieur d’un texte servent (au moins) à deux choses : ils présentent d’abord l’ordre des idées. Vous voyez immédiatement qu’un sujet a, par exemple, trois sous-titres qui l’approfondissent. Une autre fonction est pour la lecture diagonale. De nos jours, la plupart des gens zieutent une page Web plutôt que de la lire en entier. Faites-leur savoir ce que contient votre paragraphe en utilisant des sous-titres clairs. Cela rend également votre texte agréable à lire. La lisibilité est très importante, les sous-titres rendent votre texte long plus facile à comprendre pour les moteurs de recherche et les utilisateurs.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s